Lubiana, la Nappy Girl de The Voice Belgique …

Comme près de 600.000 belges, je suis chaque semaine LE télé-crochet du moment: The Voice Belgique, diffusé sur la RTBF.  C’est si gai de suivre des candidats made in Belgium, d’en reconnaître certains et de craquer pour d’autres… Parlons coup de cœur, justement. Le mien s’est porté sur Lubiana Kepaou qui lors des Blind, avait marqué les esprits avec sa reprise toute personnelle de « Ain’t No Sunshine » de Bill Withers. Depuis, elle ne cesse d’enchanter le jury et le public avec sa voix soul… Elle ira loin, c’est certain.

En attendant les Live, j’ai eu la chance de ‘coincer’ Lubiana pour un brin de papote entre filles. On a parlé musique, mode, cheveux et même, journal intime ! Entretien avec la plus ‘nappy’ des candidates

Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 18 ans. Je vis à Bruxelles et je suis en première année de conservatoire à Louvain, option chant. Je me définis comme quelqu’un spontané et de naturel. J’ai toujours adoré chanter, je compose aussi et puis,  je joue de différents instruments : piano, guitare et saxophone. Outre la musique, mon autre grande passion est le théâtre. J’en ai fait pendant six ans, à raison de six heures par semaine. Cela m’aide d’ailleurs beaucoup pour The Voice, pour me sentir à l’aise en public. Sinon, je suis « une bonne vivante » : j’adore faire des petites sorties, aller au cinéma, faire du shopping…

 

A propos de mode, tu arbores déjà un look très personnel…

Oui, j’adore la mode et particulièrement, le vintage. Je suis fan des accessoires comme les boucles d’oreille, les bracelets et les nœuds papillon. J’achète d’ailleurs les miens près de la Gare centrale. Je les customise avant de les monter en barrette. Ma collection grandit de jour en jour…

 

Comment vis-tu l’expérience ‘The Voice’ ?

Ca a changé beaucoup de choses. C’est super positif, je reçois beaucoup de soutien, de messages d’encouragement, c’est super ! Cela me fait très plaisir. Maintenant, je reste très critique envers moi-même. Je suis consciente du fait qu’il faudra énormément travailler pour me démarquer. Et puis, ce n’est pas parce que les autres sont satisfaits de mes prestations, que je le suis automatiquement.

 

Comment ton entourage vit-il la chose ? Est-ce que le regard de tes proches a changé ?

Non, cela se passe très bien. Mes proches sont restés pareils à eux-mêmes. Je ne ressens que des ondes positives, pas de jalousie.  Je suis très bien entourée, par mon père notamment qui est un grand fan de musique soul. Il m’aide  à travailler ma voix, ma gestuelle scénique et ma communication. On choisit aussi ensemble mes tenues de scène.

 

Un manager en quelque sorte ?

Oui, c’est ça (rires).

 

Parlons de tes magnifiques cheveux. Comment les entretiens-tu?

Ca n’a pas toujours été facile. Mon père est Camerounais, je suis donc métisse à la peau très claire. Petite, je me souviens des heures que mes parents passaient à défaire mes noeuds. C’était la torture car mes cheveux ont toujours eu beaucoup de volume. Il m’a fallu du temps pour apprendre à les gérer et les aimer.  J’ai essayé plein de choses avant de trouver ce qui leur allait.  Maintenant, je les démêle avec un peigne à grands dents, sous la douche. Je les laisse ensuite sécher naturellement.

 

Utilises-tu des produits en particulier?

Je fais beaucoup de masques au Karité. En ce moment, j’utilise les produits Ultra Doux de Garnier mais j’aime bien changer. J’alterne avec des maques à l’huile d’olive mais pas trop souvent, car c’est très gras. Quand mes cheveux sont trop emmêlés, j’utilise un peu d’après-shampoing pour les assouplir. En  revanche, je les lave peu, peut-être une fois par mois.

 

Les as-tu toujours gardés naturels?

Plus jeune, j’ai essayé le défrisage pour avoir des ondulations mais je préfère mes cheveux au naturel. Aujourd’hui, je les adore! L’afro est tellement beau! Je trouve d’ailleurs qu’Inna Modja est très jolie avec ses cheveux nappy. C’est chouette que plein de filles laissent pousser leurs cheveux comme ça! Il faut de la diversité!

 

Quel conseil donnerais-tu aux nappies qui te liront?

De faire beaucoup de masques! Et pour celles qui veulent des cheveux plus lisses, de miser plutôt sur les produits assouplissants que défrisants car ça casse les cheveux…

 

Que peut-on te souhaiter pour la suite?

De recevoir des propositions très concrètes afin de percer dans le milieu musical, grâce à ma voix et ma personnalité. J’ai envie d’exprimer mon métissage à travers ma musique car il fait que je suis différente et c’est là, qu’est ma force. J’aimerais aussi avoir l’opportunité de travailler avec des musiciens et des arrangeurs professionnels avec qui je pourrais encore apprendre pour mieux évoluer. Et puis, j’aimerais aussi percer à l’étranger…

C’est tout ce qu’on lui souhaite! Bonne nouvelle: le public va pouvoir voter durant les Live! Alors, n’hésitez pas à l’encourager!!! A mardi..…

 

Retrouvez toute l’actu de Lubiana Kepaou sur le site RTBF The Voice en cliquant ici.  Mais également sur: Facebook/The Voice, Facebook  et Twitter.

 

Source (photo): © Laurie Dieffembacq / Tous droits réservés ©.


Publié dans NAPPY PEOPLE. – Tous droits réservés ©
400

3 Responses to Lubiana, la Nappy Girl de The Voice Belgique …

  1. Bravo pour l’interview ! Cette fille est juste Incroyable : tant par son talent rare que par son charisme, sa beauté et personnalité ! Et puis quelle maturité … Je suis à fond derrière elle car elle est The Voice Belgique, sans conteste … Je la vois déjà l’année prochaine à l’affiche de « Couleur Café » ! Go go go !

  2. Bravo!
    C’est toujours aussi impressionnant de te lire que de t’écouter. Tout semble tellement naturel et spontané, aussi bien dans les réponses à l’interview que dans les répliques musicales…
    Tu trouves donc ta voie aussi bien que tu l’as fait pour ta voix.
    Encore bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *