Le phénomène « Beauté Afro »

Quelle Nappy ne connait pas encore cette page facebook ? Jugez plutôt… Plus de 50.000 likes au compteur et un succès qui ne se dément pas, bien au contraire…Derrière cette initiative, il y a Nina, Nappy Girl, belge de son état (Cocorico !!!) et une idée toute simple mais qui fait mouche: faire de la page facebook Beauté Afro, un lieu convivial et propice à la discussion et à l’échange de bons plans entre Nappies d’ici et d’ailleurs… Le tout, sous le signe de la solidarité. Décryptage d’un phénomène.

Bonjour Nina, peux-tu te présenter en quelques mots?

Bonjour, je suis Nina. J’aurai bientôt 26 ans. Je termine mes études universitaires en logopédie (orthophonie), et je suis l’administratrice de la page facebook Beauté Afro. Je tiens également un blog, ZafroManiac, où je partage mes recettes perso de confection de masques capillaires adaptés à notre nature de cheveux. Voilà pour la carte d’identité. Sinon, je mesure 169 cm et je fais du 40 en pointure… Mais ça, c’est tout de suite moins intéressant !:-D

Comment est né le concept de la page BA ?

La volonté de la page est assez simple : le partage d’expériences. Au début, nous étions une cinquantaine de personnes présentes sur la page. Nous nous donnions des conseils mutuellement sur l’entretien de nos cheveux naturellement crépus (produits, lieux d’achats, bons plans, etc). Le phénomène a pris une ampleur non-préméditée. J’y vois le signe que les femmes noires s’intéressent de plus en plus aux différentes alternatives au défrisage. Le but est de montrer comment font celles qui ne se défrisent plus les cheveux, pour permettre de lutter contre les préjugés que nous (femmes noires) avons sur nous-mêmes et nos cheveux naturels.

La page FB de BA compte plus de 49.000 ‘likes’ à ce jour (31 juillet), comment expliques-tu ce succès? Comment le gères-tu au quotidien?

En effet, nous devrions dépasser  la barre des 50.000 membres avant la fin de l’été ! Je suis très étonnée de voir la progression très rapide du nombre de personnes qui suivent les actualités de la page. Je pense que c’est dû au fait que sur la trentaine d’albums photos présents sur la page, la grande majorité met en valeur des personnes ‘comme nous’. Des étudiantes, des mamans solo, des jeunes diplômées, des jeunes femmes actives qui ont vu et subi les désastres du défrisage sans savoir quoi faire et comment arrêter. Elles m’envoient leurs photos que je partage ensuite sur la page.
On y partage à la fois son envie d’arrêter le défrisage, ses questions, mais surtout ses astuces, ses produits fétiches, les progressions de longueur, les essais colorations etc. Beaucoup de bonne humeur règne sur la page, et je pense que c’est le meilleur moyen d’échanger en sérénité.

Comment et à quelle fréquence alimentes-tu ta page?
Je suis sur la page facebook tous les jours depuis bientôt trois ans ! Il y a un travail de maintenance minimal à effectuer (supprimer les posts parasites, et hors sujets par exemple). Mais aussi donner des conseils plus ponctuels comme avec l’arrivée de l’été : j’avais recommandé aux filles d’éviter de se badigeonner l’afro d’huiles végétales ou de beurre de karité pur juste avant une exposition au soleil pour éviter que les cheveux ne s’en retrouvent frits ! Bon, avec le merveilleux été caniculaire que nous traversons en ce moment, ce conseil s’est avéré non-applicable !:-D

Mais le cœur de la page, reste les échanges entre les membres eux-mêmes. La vie de communauté. Certaines filles recherchent également des BA dans leur ville pour pouvoir se rencontrer ou pour échanger des services de coiffure par exemple. Pour ne pas être seule et s’encourager mutuellement dans leur parcours capillaire.

 Tu as également lancé ton propre blog « ZafroManiac » où tu proposes tes produits faits maison. Qu’est-ce qui t’a motivée pour te lancer?

Oui, effectivement sous la pression et la contrainte ;-), j’ai créé mon propre blog de confections capillaires.  Au départ, je confectionnais mes masques pour mon propre plaisir et je partageais les photos sur la page facebook. Les filles se sont manifestées pour m’encourager à en faire un blog et à leur expliquer comment je procédais pour confectionner mes masques. Avec quels ingrédients, quelle marche à suivre, quels actifs etc.  Je l’ai donc fait ! Elles sont convaincantes quand elles s’y mettent en groupe ! Croyez-moi !

Mon envie de créer mes propres masques capillaires est née du fait qu’étant étudiante, je n’avais pas le budget pour acheter les produits capillaires ‘à la mode’, Outre-Atlantique ! Et que la composition des produits que je trouvais ici, en magasin ne me convenait pas du tout ! A peine un produit touché, je regardais la composition de celui-ci et la plupart du temps : je sortais du magasin après avoir tout inspecté…mais les mains vides ! J’ai donc décidé d’en confectionner moi-même avec mes huiles  et beurres végétaux préférés (ricin, macadamia, coco, beurre de mangue et de karité…). L’avantage principal étant que je sais exactement ce qu’il y a dedans ! Le plein d’actifs et d’ingrédients qui me conviennent. Le top !


Où trouves-tu le temps et l’inspiration pour toutes ces recettes que tu composes?

L’inspiration me vient de mes cheveux et de leurs besoins ! Un de mes masques préférés, le masque pour le cuir chevelu aux six plantes, est né d’un besoin impérieux de prendre soin de mon cuir chevelu alors qu’il me démangeait terriblement. J’ai fait des recherches pour trouver des actifs connus pour apaiser et traiter le cuir chevelu. La recette est née ainsi !

La page et le blog s’adressent principalement aux Nappy girls. T’arrive-t-il de recevoir des questions de filles aux cheveux défrisés qui souhaitent de l’info pour entretenir leurs cheveux?

La majorité des filles défrisées qui viennent sur la page se rendent compte que le sujet de la page est bien l’entretien du cheveu naturel crépu non-défrisé. Toutefois, nombreuses sont celles qui souhaitent arrêter le défrisage après des épisodes qui les ont marqués (chute spectaculaire après un défrisage, trou sans cheveu sur la tête, cheveux visiblement en mauvaise santé, etc) et qui sont à la recherche de conseils sur la façon de retrouver leurs cheveux. Il y en a deux : faire un Big Chop (se raser la tête et laisser ses cheveux naturels repousser sans les défriser) ou faire une transition. La transition consiste à cesser le défrisage, à laisser pousser ses cheveux crépus et de couper les pointes défrisées au fur à mesure jusqu’ au moment où l’on n’a plus que ses cheveux naturels.

Étonnamment, certaines filles oublient leur envie de naturel lorsqu’elles apprennent qu’elles vont devoir couper leurs cheveux défrisés. Pour savoir pourquoi il faut couper, il faut d’abord savoir ce qu’est un produit défrisant et comment il agit sur (et dans) la tige capillaire. Ce que le défrisant détruit, aucun produit ne peut le reconstruire : il faut donc couper ces cheveux-là ! J’essaie de prendre le temps de leur expliquer que le maitre mot lorsque l’on décide de retrouver sa chevelure naturelle est la PATIENCE. Le résultat vaut l’attente (les membres de la page vous le diront!) mais il faut avoir en tête qu’on ne se retrouve pas avec une chevelure aux épaules après 6petits mois de parcours capillaire…même en utilisant les meilleurs produits ! Patience, patience et patience!

Quel est ton propre parcours capillaire?
J’ai cessé le défrisage, il y a plusieurs années. Après une quinzaine d’années de défrisages assidus et un début vers l’âge de sept ans. Ce n’était pas mon choix évidement, mais j’ai perpétué seule ce ‘rituel’ dans l’adolescence parce que c’était comme ca qu’on m’avait appris à prendre soin de mes cheveux. Arrivée dans la vingtaine, je ne trouvais plus de justification à l’utilisation de ce produit. J’ai donc tout stoppé.

C’est à ce moment-là que je me suis retrouvée complètement perdue ! Quoi faire avec ces cheveux que je ne connaissais pas !? Je me suis donc documentée sur les soins à faire, les coiffures, etc. Et l’aventure a commencé ainsi! La page Beauté Afro est arrivée par la suite et est dans la continuité la plus complète de cet état d’esprit : l’entraide dans nos parcours capillaires ! 😉 Je suis passée par un peu tous les stades : afro très court (twa), afro long, tête rasée, transition. Après avoir profité du court durant une année, je pense me lancer dans un parcours locks. Affaire à suivre donc…

Enfin, peux-tu nous parler de cette journée BA qui sera organisée à Paris?  Quel en est le but?
Chaque année depuis maintenant trois ans, j’organise un pique-nique géant à Paris, avec les membres de la page. Cette année, il aura lieu  le dimanche 30 septembre 2012. Certaines viennent de loin pour y assister (Marseille, Cologne, Belgique, Suisse,  etc). C’est l’occasion pour moi de rencontrer en live ces personnes avec qui je discute tous les jours, mais c’est également le moment parfait pour nous retrouver et concrétiser des relations virtuelles dans la bonne humeur et la convivialité. Cette année 2012 verra le dernier pique-nique de la page. Des créatrices de bijoux seront également sur place pour nous montrer leurs talents et permettre à celles qui le souhaitent d’acheter des bijoux pour mettre en valeur leur afro.

Des activités gratuites sont prévues comme du maquillage, de la coiffure et des shootings photos professionnels. Le but étant bien sûr de nous mettre en valeur et de nous montrer à quel point nous rayonnons ! C’est un peu narcissique, hein ? Plus sérieusement, c’est vraiment une opportunité d’avoir aussi des conseils en live sur la façon dont Untelle a réussi à faire une coiffure qu’on désespère de réussir ! L’entraide, toujours.

De nombreuses bloggeuses de la sphère Nappy viennent spontanément au pique-nique. Elles rencontrent ainsi leur public et les personnes qui les suivent via leur blog ou leur chaine Youtube. Il n’est pas rare d’y entendre : ‘Ton visage me dit quelque chose…. ‘ et de voir des sourires peu importe l’endroit où le regard se pose. Une vraie journée hors du temps !

Comment faire pour s’inscrire?
Le pique-nique est ouvert. Aucune inscription n’est requise. Ce n’est pas payant. Je demande juste de venir munie d’un pagne pour s’asseoir, d’un plat et d’une boisson. Toutefois, pour être tenue informée du lieu exact et des dernières nouvelles concernant l’organisation : rejoignez la page facebook Beauté Afro et l’événement « Dernier pique-nique Beauté Afro».

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir de la page et de ton blog?
J’ai la chance d’avoir pu réaliser mon envie telle que je l’avais en tête, avec cette page facebook. Je suis très reconnaissante aux personnes qui participent à la vie de la page. Et je suis ravie si les échanges, les vidéos, et les albums photos ont aidés certaines filles à s’affirmer,  à s’accepter et à montrer au grand jour à quel point nos cheveux naturellement crépus sont beaux, versatiles et plein de ressources. Qu’ils soient longs ou courts, qu’ils soient plus ou moins crépus. Crépus n’est pas une tare quand on sait s’occuper de ses cheveux. Et ca, ca peut s’apprendre !

Merci à toi, Martine !

 

Pour rejoindre la page Facebook Beauté Afro, cliquez ici. Et pour en savoir plus sur le blog ZafroManiac, c’est par ici.

Source (photos) : © zafromaniac.com (Duo de chantilly capillaire, Masque aux six plantes, Mousse capillaire aux fruits de la passion) – © Montage photos : nappyisbeautiful.be/ Tous droits réservés

 

 


Publié dans NAPPY PEOPLE. – Tous droits réservés ©
997

2 Responses to Le phénomène « Beauté Afro »

  1. bonjour,

    je souhaiterais vous faire tester ma gamme Nappy hairvolution ( 92% d’ingrédients d’origines naturelles, et que des actifs naturelles )
    une gamme pour cheveux crépûs frisés , une marque française que j’ai sortie en septembre 2013 . Une gamme qui depuis sa sortie ne fait que plaire à toutes celles qui ont pu la tester jusqu’à présent.
    Je suis Yoann RAUF, jeune créateur en cosmétique , et j’ai plusieurs autres marques dans des concepts différents,

    je vous remercie de l’attention dont vous me porterez,

    Bien cordialement,

    Yoann RAUF

    Tel: 06 28 41 03 31

Répondre à rauf Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *