Mais qui se cache derrière Bellebene ?

Quand je pense à un site présentant les meilleures références en produits et soins ethniques, c’est immédiatement celui de Bellebene qui me vient en tête. Pourquoi ? Parce que Clarisse, la fondatrice du concept, est une vraie passionnée de la beauté du cheveu. Parce que sur son site, on trouve des produits à destination des cheveux crépus mais pas seulement… Et aussi et avant tout, parce que Clarisse est une jeune femme entrepreneur comme on aime en voir et dont on apprécie au plus haut point les initiatives, telle la Natural Hair Academy entre autres choses… Entretien. 

Qui es-tu Clarisse?

Je m’appelle Clarisse aka Belle Ebène. J’ai 31 ans. Je suis une jeune afro-française, d’origine sénégalaise et congolaise, mariée et maman d’un petit garçon de 6 ans. Après des études en école de commerce, j’ai débuté ma carrière essentiellement dans le milieu du web, à différentes fonctions commerciales et de marketing.

D’où te vient cette passion pour le cheveu?

J’ai toujours aimé me coiffer et coiffer tout court ! Petite, je voulais être coiffeuse, j’ai d’ailleurs de nombreuses tantes coiffeuses au Sénégal. Ma mère a également des doigts de fée. Et puis il y a eu mon retour au naturel il y a presque cinq ans et ce besoin d’apprendre à entretenir mes cheveux crépus. J’ai commencé le défrisage très jeune et je ne savais vraiment pas comment m’occuper de mes cheveux. Ma passion est redevenue tellement vivace que j’ai eu envie de partager tout cela sur mon blog.

Un blog fraîchement relifté, un site web pluridimensionnel… Peux-tu nous en dire plus sur les différents services proposés par Bellebene?

Bellebene regroupe trois univers :

1. La vente avec un site marchand bellebene.com et une boutique située 42 rue des Orteaux, dans le 20ème arrondissement de Paris.  Sur la boutique en ligne, sont référencés de nombreux produits de beauté pour les cheveux et la peau. On y trouve également des fiches détaillées sur l’utilisation des produits. Suite à la demande grandissante de la clientèle, la boutique physique a vu le jour pour permettre aux clients de découvrir les produits mais aussi de rencontrer l’équipe Bellebene. Des retraits des produits commandés en ligne peuvent également s’effectuer dans cette boutique.

2. Un blog qui permet à l’équipe Bellebene de prodiguer ses conseils,  de faire part de ses découvertes, de ses coups de cœur

3. Une offre de coaching individuel ou en groupe (Hair Academies) sur différentes thématiques pour prodiguer des conseils aux clientes selon leurs besoins. Ceci, afin de les guider efficacement dans leurs achats mais aussi de leur fournir toutes les clés pour mieux entretenir leurs cheveux et leur peau.

En ce qui concerne les marques que tu proposes, comment fais-tu pour les sélectionner?

Mon premier critère, c’est le coup de coeur pour les créateurs de la marque, leur engagement et leur professionnalisme. Le second, c’est bien évidement la qualité des produits et leur efficacité. Nous faisons appel à notre club des testeuses pour tester les produits avant de les commercialiser. Cela nous permet de pouvoir faire le tri et surtout de conseiller nos clientes selon leurs types de cheveux, leurs problématiques etc… Bien évidement, nous tentons de répondre au mieux aux demandes de nos clientes, mais j’avoue aimer dénicher des produits inconnus qui m’ont littéralement séduite.

Avec le retour du naturel, le concept de la NHA sonne comme une évidence. Cependant, il n’existe pas encore de Natural Hair Guru en France. Qu’est-ce qui, selon toi, explique ce décalage avec les Etats-Unis?

Il existe des guru en France, parmi les blogueuses et les youtubeuses, bien évidement. Nombreuses sont celles qui sont suivies et qui donnent de précieux conseils à toutes celles qui souhaitent revenir au naturel. Maintenant, il est sûr que nous manquons cruellement de coiffeurs capables de donner des astuces et des conseils pour les soins à prodiguer à la maison. Leur expertise n’est pas négligeable et m’a permis de me former et de pouvoir conseiller des femmes qui ont eu les mêmes problèmes que moi à un moment donné. Il reste donc beaucoup à faire de côté-là.

La NHA n’est pas la seule académie que tu proposes, peux-tu nous dire un mot sur les autres académies proposées? Et en quoi, la NHA se distingue-t-elle?

Bellebene n’est pas tourné uniquement vers le cheveu naturel, même si mes cheveux disent tout le contraire (rires) !. Nous accompagnons des femmes aux cheveux bouclés, frisés, crépus, défrisés, avec des tissages, des tresses…. Quelque soit leur choix, ce qui importe pour nous c’est de fournir des informations permettant à chacune de faire des choix éclairés et d’arborer une belle chevelure, une belle peau.. Ce qui distingue la NHA des Hair Academies, c’est la variété des thématiques. Il existe plusieurs Hair Academies : croissance, mère et filles, été, hiver, coiffures protectrices et le nombre de participantes 60 pers max.

Le marché des marques ethniques est en plein boom et comme pour tout, il y a de tout. Quel serait ton conseil pour pouvoir s’y retrouver sans se ruiner?

Le premier conseil que je pourrais donner c’est « less is more » ; en d’autres termes, le moins vous en faites, le mieux vos cheveux se portent. Les indispensables se limitent à 5 produits (shampoing, après-shampoing, masque, leave in, huile ou crème) et 2 accessoires (peigne à larges dents, foulard ou bonnet de nuit). Le reste, c’est pour être encore plus belle, mais c’est accessoire.

Ensuite, c’est de noter. On passe souvent par une phase-test quand on décide de prendre ses cheveux en main et il est vraiment important durant cette étape de noter les produits qu’on utilise, dans quel ordre et les résultats obtenus. S’intéresser à la composition des produits est aussi important. Cela permet d’éviter d’acheter deux produits avec des compositions similaires. Si l’un n’a pas marché, il y a de fortes chances pour que le deuxième ne fonctionne pas non plus.

Et que penses-tu des marques traditionnelles qui s’engouffrent également dans la brèche?

Et bien, je dis que c’est une très bonne chose que les marques traditionnelles s’engouffrent dans la brèche !. Nous sommes les premières à nous plaindre du manque d’intérêt des marques généralistes pour les clientes non caucasiennes, alors pourquoi s’en priver ? Après, juger de leur opportunisme ou pas… Ce n’est pas notre job, on est là aussi pour permettre à toutes les bourses de porter leurs cheveux naturels. Le cheveu crépu ne doit pas être un luxe !

En ce moment, nous testons pas mal de nouveaux produits en ce moment et nous avons eu quelques belles surprises, notamment avec des marques comme Keracare ou Activilong qui ont lancé des gammes pour cheveux naturels, de très bonne qualité. Activilong vient de rentrer dans le giron Bellebene à notre grand bonheur et celui de nos clientes.*

Où en es-tu dans ton propre parcours capillaire?

Après avoir porté mes cheveux courts pendant presque deux ans, je me suis finalement décidée à laisser pousser mes cheveux depuis un an. Ils vont bien ; à vrai dire, je les laisse vivre leur vie, là où ils sont. Je ne suis plus dans la phase de découverte comme il y a cinq ans !  😉

Que peut-on te souhaiter pour la suite?

Santé, bonheur et épanouissement? Ce serait déjà pas mal ! Le reste suivra… forcément !

* Gammes pour cheveux naturels « Natural Touch » d’Activilong et « Keracare Natural » de Keracare

 

Pour en savoir plus sur Bellebene, cliquez ici. Pour suivre l’actualité des Hair Academy de Bellebene, c’est par ici.

Source (photos) : © blackbeautybag.com – © bellebene.com – © nappyisbeautiful.be / Tous droits réservés ©.


Publié dans NAPPY PEOPLE. – Tous droits réservés ©
1618

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *