La classification des cheveux selon André Walker

1, 2, 3, 4, 1b, 2a, 3b, 4c…  Des chiffres que l’on voit circuler quand on parle « cheveu » et qui méritent qu’on s’y intéresse d’un peu plus près. Cette catégorisation des cheveux, on la doit à André Walker, coiffeur de stars américaines – c’est à lui qu’on doit notamment la coupe courte d’Halle Berry. Il est surtout connu pour être le coiffeur attitré depuis vingt-cinq ans de la productrice Oprah Winfrey, une collaboration qui lui aura permis de rafler de prestigieuses récompenses. Mais revenons à cette fameuse typologie dont il était question dans son livre « Andre Talks Hair », paru il y a quelques années…

De quoi s’agit-il ?

Cette typologie permet d’identifier votre type de cheveu (de 1 à 4) ainsi que leur épaisseur (de a à c). A l’origine, il s’agissait d’une classification pour savoir comment les cheveux réagiraient au no poo, une méthode de lavage sans shampoing à destination des cheveux bouclés, frisés et crépus. Nous aurons l’occasion de reparler de cette méthode que Felicia Leatherwood recommande aux adeptes d’alterner avec d’autres méthodes de lavage.

Selon la grille d’analyse d’André Walker, les cheveux sont donc répartis en quatre types : 1 = cheveux lisses, 2 = cheveux ondulés, 3 = cheveux bouclés et frisés et 4 = cheveux crépus. Les sous-types (de a à c) déterminent l’épaisseur du cheveu, soit du plus fin à au plus épais.

Ce qu’il faut retenir

Si vos cheveux sont crépus, aux boucles très serrées, ils sont de type 4. Côté texture, les cheveux crépus sont plus soyeux que brillants et peuvent se parer de jolis reflets, signe de leur bonne santé.

D’aspect épais, les cheveux de type 4 sont au contraire très fins avec beaucoup de mèches tassées les unes contre les autres. Pourquoi cette fragilité ? Parce que le cheveu crépu est pourvu de moins de couches de cuticules, ce qui le protège moins bien des agressions extérieures. D’où l’importance des soins profonds et réguliers (conditionner tel crèmes, beurres, huiles). On comprend mieux aussi l’intérêt de diviser les cheveux en section pour être sûre de couvrir toute la chevelure.

On les soigne comment ? Un seul mot d’ordre que vous soyez 4a, 4b ou 4c: hydratation, hydratation, hydratation !!! Notez également que cette grille n’est qu’un repère à prendre en compte… ou pas! En effet, il serait un peu trop simpliste d’enfermer les cheveux crépus dans une seule catégorie!!! Il existe en effet autant de types de cheveux crépus que d’hommes ou de femmes portant ces mêmes cheveux crépus. Je serais donc d’avis de partir de cette catégorisation pour élaborer une routine capillaire de base, à adapter ensuite selon vos propres besoins.

La polémique

On le sait, soigner le cheveu de type 4 et surtout de type 4c, n’est pas toujours une sinécure. Et même si je prends de plus en plus de plaisir à m’occuper de mes cheveux naturels, je comprends que ce ne soit pas le cas pour d’autres. Mais quand un coiffeur de renommée internationale tel André Walker préconise dans le magazine ELLE US de défriser systématiquement le cheveu de type 4C, je me dis qu’il y a tout de même un souci!. Surtout quand la devise de ce dernier est de « faire la paix avec nos cheveux »…

D’où ma question : les coiffeurs ne devraient-ils pas au moins nous proposer le choix ? Suite à la polémique suscitée par ses propos, André Walker a tenté une explication hasardeuse sur son site d’où il apparaît en filigranes qu’il n’est pas très fan du cheveu naturel (*)… Peut-être parce que M. Walker, comme bon nombre de ses confrères, ne sait tout simplement pas comment traiter le cheveu naturel. Ce qui nous renvoie au triste constat que le soin du cheveu crépu n’est toujours pas enseigné en école de coiffure ; les dites écoles étant sponsorisées par les plus grandes références du soin capillaire…

On le voit, le débat Nappy girls/coiffeurs a encore de beaux jours devant lui. Mais quelque part, c’est tant mieux car il n’y a que comme cela que les choses bougeront dans le bon sens…

(*) Lire ici , l’article My professional opinion about the care and styling of natural hair par André Walker

 

Pour en savoir plus sur André Walker, cliquez ici.

Sources : andresaysandrewalkerhair.com, conseils-cheveux.oanisha.com, karamelles.com – Source photo : © andresaysandrewalkerhair.com – Montage photos : © nappyisbeautiful.be/Tous droits réservés ©.

 


Publié dans CHRONIQUES. – Tous droits réservés ©
1631

21 Responses to La classification des cheveux selon André Walker

  1. Salut,

    c’est bien d’avoir fait le commentaire sur les propos de ce « pro » de la coiffure noire. Mais moi ce qui m’interroge voire me choque encore plus, c’est cette classification des cheveux où les nôtres apparaissent en dernier! Logiquement, le premier type de cheveux pour un coiffeur noir, ce devrait être le type le plus fréquent chez les Noirs à savoir le crépu.
    Tout ça est tellement révélateur du malaise autour des cheveux crépus.

    Merci pour ton article et ton blog

    • Bonjour Vawi, merci de ton intérêt pour le blog. Je comprends ton point de vue mais je pense qu’A. Walker a composé cette grille en partant simplement du cheveu « le + simple » en évoluant vers « le + complexe ». Ce qui ne veut pas dire que cette dernière position doive être perçue négativement, bien au contraire. Et puis, le fait qu’A. Walker soit un métisse n’est pas si important que cela car tu verras sur son site que sa marque et ses conseils s’adressent à tous les types de cheveu… Bien à toi, M

  2. Serait il possible d’avoir un article sur la notion de porosité du cheveux? J’en profite pour te féliciter pour cette article je sais maintenant que je suis une 4A.

    • Bonjour Jennifer,
      Merci pour ton retour.
      Moi aussi, je suis 4A. Ca fait du bien de le savoir pour adapter la routine en fonction.
      Oui, je suis en train de préparer un article sur la porosité.
      Il sera posté prochainement sur le blog.
      A bientôt!

  3. C’est très simple : les femmes noires qui veulent garder leurs cheveux crépus en prennent soin elles-mêmes. Et elles s’en sortent très bien en ignorant l’avis de ceux qui sont contre.

  4. Ma texture n’est pas exactement la même quand je suis en Europe ou en Afrique. En Afrique équatoriale, leur milieu de prédilection, ils sont doux et souples. En France, ils ont un aspect mat, gris-noir. Dans quelle région dois-je évaluer mon type de cheveu alors ?

    Je suis septique quand ils disent que le cheveu crépu est le plus fragile. Je parie qu’ils avaient choisi pour leur test des femmes dont les cheveux correspondent à leur définition du « crépu » : un cheveu très sec, qui manque d’hydratation en climat européen.

    Le cheveu crépu serait le moins implanté en profondeur. Pourtant les femmes blanches âgées que je vois dans le bus n’ont pas l’air d’avoir les cheveux moins clairsemés que nos grand-mères en Afrique. Les hommes blancs sont aussi plus touchés par la calvitie.

    Si vous doutez, prenez les photos des hommes des gouvernements européens, surtout du nord (anglais, allemand, belge ou français) et comparez avec leurs homologues africains. Et combien d’hommes noirs connaissez-vous qui sont aussi chauves que François Hollande ou Laurent Fabius ?

    L’alopécie chez les femmes noire selon moi est surtout due à la traction permanente qu’elles font subir à leur cheveux (nattes, tresses au fil) et au défrisage (en moyenne tous les 6 mois dès l’âge de 18 ans jusqu’à la mort).

    Moi je ne demande qu’à comprendre.

    • Merci pour ton message Monia. En effet, ma texture diffère aussi quand je séjoure sous les tropiques, là où l’air est riche en humidité. A part un peu de beurre au karité, je ne mets pratiquement rien dans mes cheveux. Or ici, mon cheveu est plus sec parce que l’air est plus sec.
      D’où ce besoin d’hydratation constante qui est encore plus importante en cas de fragilisation excessive du cheveu (défrisage, extentions, etc)
      Mais il y a aussi d’autres causes notamment héréditaires, hormonales, manque de nutriments essentiels tels fer, zinc, etc, mauvaise hygiène de vie, stress, etc… auxquelles sont également soumises les personnes d’origine caucasiennes. C’est l’ensemble de tous ces facteurs qu’il faut observer et analyser pour définir le problème.

  5. Pingback: Type, texture et densité de cheveux: un guide pratique

  6. Salut les filles!
    Grace à vous je viens de découvrir quelle est ma catégorie de cheveux(4b) et je vous en remercie.
    Serait-il possible pour vous de proposer des routines adaptées à ces différents types de cheveux?
    Pour ma part, ça fait 4 ans que je suis naturelle et mes cheveux ne font depuis que 17 cm. De plus j’ai une alopécie au niveau du sommet de crane et des tempes.
    Votre aide serait salutaire
    Bisou

    • Bonjour Flore,
      17 cm, ce n’est déjà pas mal du tout!!!
      Voici quelques conseils: le + important, c’est de traiter tout d’abord cette alopécie avant que cela ne s’aggrave. As-tu été voir un dermatologue?
      Ensuite, il faudrait lister: les produits que tu utilises, la façon (ou l’ordre) dont tu les utilises et surtout leurs composants principaux, surtout si tu as développé une alopécie!! On ne le répétera jamais assez mais nos cheveux ont avant tout besoin de douceur!!
      Quid de tes pointes? Si elles sont fort abîmées, mieux vaut couper la partie malade afin de stopper les remontées éventuelles de fourche.
      Hormis cela, il n’y a pas de secret: une hydratation constante et les massages réguliers du cuir chevelu sont autant de facteurs déterminants pour une bonne pousse. Tiens-moi au courant.

  7. Je pense que tout type de cheveux est beau, pourvu que l’on en prenne bien soin. Mais il faut reconnaître que les cheveux de type 4c sont très difficiles à manier, mais pas impossible.

    • Bonsoir Laurent,
      En effet, vous avez raison: rien n’est impossible avec le cheveu crépu. Il suffit juste de patienter et de tester, tester et encore tester!!!
      Bien à vous.

  8. Moi, j’ai des boucles en S. C’est vrai, cela a tendance à frisotter. Mais j’aime bien. J’aime beaucoup aussi les cheveux crépus ou frisés avec des boucles très serrées. Mais comment fait-on pour qu’ils tiennent comme ça. Moi par exemple, avec mes S, quand je les coiffe, elles se défont. Il n’y a presque plus de boucles.

    • Hello Brigitte, il faudrait investir dans un leave-in (soin sans rinçage) qui préserve les boucles comme par exemple, un gel de finition qui préservera la boucle… Bonne continuation!

  9. Salut

    Merci pour votre article grace a vous je connais mon type de cheveu 4A . Merci aussi pour les conseils de massage de cuir chevelu et les hydrater très souvent ca m est ètè utile car je suis retournè au nauturel .

    • Bonsoir Maira,
      Merci pour ton témoignage. Ravie de lire que cet article ait pu t’aider à y voir plus clair…
      Bonne continuation!

  10. Bonjour et merci bien de ce site qui m’a éclairé sur mon type de cheveu.

    J’ai sougent entendu parler de cheveux poreux, peu poreux moyennement poreux etc.

    Pourrez vous m’éclairer là dessus, comment puis je connaitre mon type de cheveux ? et quels produit dois-je utiliser en conséquence.

    je suis coiffeuse et j’ai de plus en plus de fille qui me demandent des conseil sur leur type de cheveux aussi.

    merci par avance de vos réponses

  11. Je trouve completement stupide ce classement. Je ne connais pas le cheveux crepu et peut etre que son analyse est juste mais concernant le cheveux non crepu, il faut arreter de nous dire qu’il y a le fin et le normal.. c’est completement debile, il n’y a qu’a voir comment les produits ou meme les fers, reagissent alors qu’ils sont prevu pour un seul type de cheveux. Les resultats sont completements differents d’une personne à l’autre.. C’est hyper simpliste et peut etre est ce parce qu’il est specialise en cheveux crepus qu’il se fou completement des autres mais bon…

    • Bonsoir Lili,
      Je suis d’accord avec toi sur le fond et le fait de prendre de la distance par rapport aux préceptes du Dr Walker.
      Tout ceci n’est que théorique car comme tu le dis, les cheveux crépus réagissent tous de manière différente…
      Et il n’est pas rare non plus d’avoir plusieurs natures de cheveu sur la même tête.
      Bien à toi,
      M

  12. Pingback: Type, texture et densité de cheveux: un guide pratique – Maliza Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *