Ateliers bruxellois sur l’identité chromatique avec Juliette Sméralda ces 9 et 10 mai!

Certains d’entre vous ont peut-être déjà eu la chance de rencontrer la sociologue martiniquaise Juliette Sméralda, lors d’événements dédiés à la beauté noire, tels  le Salon Boucles d’Ebène. Elle y était venue il y a quelques années présenter l’ouvrage « Peau noire, cheveu crépu : l’histoire d’une aliénation ». Mais ce n’est pas tout. Auteure, chercheure, consultante, auteure et enseignante, Juliette Sméralda  a également consacré de nombreux travaux à la sociologie dite « de  la dominance » qui étudie les relations sociales asymétriques Nord-Sud, ainsi qu’à l’inter-culturalité.  Derrière ces thèmes apparaît en filigranes, celui beaucoup plus tabou de l’identité chromatique dont il sera question dans les deux ateliers qu’elle animera à Bruxelles, les 9 et 10 mai prochains.

C’était il y a quelques mois, Yvoire de Rosen d’Ethno Tendance asbl me contacte pour me demander si je serais d’accord de venir témoigner de mon expérience en tant qu’enfant adopté lors d’une journée d’étude organisée au printemps et à laquelle participera la sociologue Juliette Sméralda. Pour une fois,  je réponds par la positive. Non pas que j’aie des réticences à m’exprimer sur le sujet mais j’aime rester prudente quant au contexte de  la demande d’intervention. Bref, la date est fixée au 9 mai et me voilà mise en contact avec Eliane de Rosen, responsable de l’asbl Octoscope qui intervient principalement dans le secteur psychosocial, lorsqu’il est aux prises avec des enjeux psycho-affectifs. L’asbl accompagne entre autres, le processus de la parentalité adoptive à travers des formations et des ateliers concentrés sur les aspects éducatif, social, thérapeutique et créatif.

Et voici que profitant de la venue de Juliette Sméralda, Ethno Tendance asbl se lance dans l’organisation d’une conférence-débat le 10 mai sur la valorisation de la beauté noire. Vous êtes plusieurs à me le répéter sans cesse : on manque de ce genre d’événements à Bruxelles. Dès lors, je ne peux dès que vous recommander de prendre part, selon votre intérêt.

Voici le programme:

Vendredi 9 mai : Journée d’étude « Identité chromatique : leurre ou vérité ? »

 

L’objectif de la journée est de sensibiliser un public de professionnels du champs psychosocial à l’importance de penser les regards sur la question de l’identité chromatique. En effet, au cœur des crispations identitaires que notre société connait aujourd’hui, de plus en plus de professionnels sont confrontés, dans leur pratique, à ces questions sensibles :

– De quelles représentations sont porteurs nos inconscients collectifs ?

– Quel est l’impact de l’identité chromatique sur le rapport aux autres et la construction identitaire ?

– Comment la couleur de peau peut-elle ne pas faire écran ?

–  Quels sont les enjeux d’une filiation adoptive, d’un placement en famille d’accueil trans-ethnique ?

–  Quels sont les effets, pour le professionnel, de cette différence chromatique dans l’accompagnement psycho-éducatif, dans la relation d’aide ?

Autant de questions qui trouveront – on l’espère – des réponses dans les interventions et les témoignages choisis, dont le mien. Avec tout au long de la journée, un dispositif interactif , sur chacune des thématiques et des discussions en petits groupes.

Cet événement est organisé par Octoscope asbl le vendredi 9 mai, de 9h00 à 17h00

Au Foyer européen

Rue Traversière 17

1210 Bruxelles

Inscriptions via le site d’Octoscope. http://www.octoscope.be/ ou au +32 2 215 94 73.

Samedi 10 mai : Conférence –débat « Féminité, cheveux et identité chromatique »

Durant cette rencontre, seront abordées les questions de l’esthétique des femmes dites afro-descendantes. En effet,  et surtout en cette période, il est précieux de pouvoir nourrir cette réflexion en discutant du rapport au corps peau, cheveux et à la beauté et de la mettre en perspective d’un point de vue historique avec les pratiques socio-culturelles et esthétiques des femmes africaines. L’objectif étant d’envisager leur construction d’un point de vue sociologique. Le débat s’articulera entre autres, sur les conditions de l’acceptation de soi et de son physique. L’expertise de Juliette Sméralda qui a écrit plus récemment l’ouvrage « Du cheveu défrisé au cheveu crépu : de la désidentification à la revendication » nous sera très utile… A vos agendas !

Cet événement organisé le samedi 10 mai, de 14 à 19h

A la Maison des Femmes de Schaerbeek

Rue Josaphat 253

1030 Bruxelles

Inscriptions via l’email rp@ethno-tendance.com ou au +32 483 64 80 80.

 

Pour en savoir plus sur Juliette Sméralda, cliquez ici.

Source photos : © juliettesmeralda.com, ©octoscope.be, © ethno-tendance.com – Montage photos : © nappyisbeautiful.be / Tous droits réservés ©.


6 Responses to Ateliers bruxellois sur l’identité chromatique avec Juliette Sméralda ces 9 et 10 mai!

    • Hello Dada, il est en cours de réédition. Normalement, tu peux encore trouver des exemplaires de la 1ère édition sur Amazone. Tiens-moi au courant. Bisous

  1. C’est aujourd’hui? Je pense que j’en ai bien besoin. J’ai les cheveux frisés et j’ai toujours tendance à les lisser. J’ai l’impression que je ne suis pas vraiment fier de mes origines et que je voudrais ressembler à tout prix à une occidentale. J’ai besoin qu’on me réveille un peu sur ce point.

  2. PAS D’ACCORD !!!
    Les propos de cette personne me paraissent beaucoup trop négatifs !
    Elle sort certains événements de leur contexte. En outre, elle ne tient aucun compte des apports positifs des multiples rencontres entre cultures différentes. Ce comportement déséquilibré va à l’encontre de la démarche humaniste et universitaire que l’on peut attendre d’une personne de sa formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *