NHA 2015: juste ce qu’il me fallait!

C’était il y a quelques jours à Paris: la quatrième édition de la Natural Hair Academy dite NHA, organisée par Bellebene et l’agence de marketing ethnique AK-A, soit ma troisième participation à cet événement. Si j’avais adoré l’édition 2013 et son ambiance intimiste si chaleureuse (l’événement était organisé sur une péniche qui voguait sur la Seine…), le gigantisme de la version 2014 m’avait quelque peu déboussolée. Et là, back to the basics avec du contenu qui faisait particulièrement sens… Le débrief.

Beauté et estime de soi” par Fatou Ndiaye de BlackBeautyBag

Ou l’atelier qu’il ne fallait pas rater!. Un vrai moment de partage, comme l’avait annoncé Fatou dans son introduction. Pour ce faire, elle s’était entourée de Rokhaya Diallo, journaliste, écrivaine et activiste politique, Evelyne Jeangilles, naturopathe et Anasthasie Tudieshe, journaliste. En partant de leur histoire capillaire personnelle, les quatre intervenantes se sont exprimées sur des thèmes variés et pourtant liés : le regard que l’on porte sur soi en tant que Noir(e) et naturel(le), l’attention que l’on accorde au regard que les autres portent sur nous, l’éducation au naturel des nôtres (à commencer par les enfants, filles et garçons), la polémique défrisées versus naturelles ou encore le soin des cheveux des enfants…

Des témoignages relayés par le public qui avait aussi la possiblité d’intervenir et dont la conclusion pourrait se résumer ainsi : la première chose à faire, c’est d’apprendre à se connaître avant de passer à la seconde étape, apprendre à s’aimer. Parce que ce n’est que quand on se connait et qu’on s’aime, que l’on peut se trouver beau/belle et ce, quel que soit notre choix capillaire. Pour celles qui l’auraient envisagé au naturel, cela implique également de remercier la Nature pour ce qu’elle nous a donné. Bref, il ne s’agit pas juste de cheveux mais avant tout d’un voyage intérieur, à la rencontre de ce ‘soi’ si longtemps jugé et malmené. J’aime d’ailleurs beaucoup cette citation percutante d’Oscar Wilde reprise lors de l’atelier: “Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris.” Ca dit tout.

Ecrit comme cela, ça peut paraître un peu simpliste et pourtant, moi, cela m’a pris quasi 35 ans pour me connaitre et m’aimer telle que je suis aujourd’hui en tant que femme, Noire et naturelle (relire l’article ici). Soit la moyenne d’âge des intervenantes également, “une génération particulière – comme le soulignait Rokhaya Diallo – qui à travers les blogs, chaînes YouTube et des événements comme celui-ci, fera en sorte que les générations futures se révèlent à eux-mêmes plus tôt!”.

Car c’est de cela qu’il s’agit en fin de compte: que la beauté noire soit acceptée et célébrée au même titre que les autres beautés, que nos blogs et autres n’aient un jour plus de raison d’être… Cette conférence était une vraie réussite: le ton était juste, les mots forts de même que les interventions. Un vrai beau moment!

Hair Queen tu deviendras”… par Clarisse Libène de Bellebene

D’un point de vue personnel, la NHA 2015 correspondait aussi avec ma toute première sortie après des mois de traitement médical… Je vous avais fait part cet été de mon souhait de me mettre temporairement en retrait car il y avait trop à gérer à la fois (relire l’article ici). Eh bien, il se fait que le ‘trop’ comprenait également un volet médical (traitement d’une endométriose) dont il m’a fallu beaucoup de temps que je me l’imaginais, pour passer à travers et me remettre. Comme mes hormones m’en ont fait voir de toutes les couleurs, l’atelier de Clarisse dont l’intitulé était “Cheveux cassants, fourches et noeuds” tombait particulièrement à pic pour me remettre dans le droit chemin capillaire!!!

Point de départ: mettre le doigt sur ce qui empêche nos cheveux de pousser correctement, à travers trois profils : l’Hair Dreameuse (celle qui teste tout sans avoir établi de vraie routine capillaire), l’Hair Loveuse que je suis (celle qui a une routine capillaire mais n’a pas encore bien compris l’équilibre entre soins protéinés et hydratants et aime trop ses cheveux pour les couper quand il faut hm, hm) et l’Hair Queen qui vous l’aurez deviné, est celle qui a tout bon! Une présentation claire et interactive vécue comme un vrai déclic! Résultat: un passage obligé chez le coiffeur dans la semaine qui a suivi pour couper les pointes abîmées par le traitement médical. On y reviendra prochainement.

Les nouveautés produits dont on reparlera:

Parce qu’entre le reportage photos, la prise de contacts, passer sa tête dans les différents ateliers, rencontrer les Nappy girls belges et découvrir les dernières nouveautés, le temps passe vite, très vite, voici un instantané de trois nouveautés bientôt disponibles en Belgique:

Le fluide Photo Protecteur par Nuhanciam, soit un soin hydratant assurant une protection UVA et UVB contre les tâches pigmentaires.

 

La découverte d’une toute nouvelle marque belge de soins capillaires aux extraits naturels, Aullyn Cosmetics dont les produits – shampoing, après-shampoing, masque, leave-in – seront mis en vente prochainement (quartier Matongé).

Le fluide matifiant Eclat du teint de Biolissime qui se présente comme un soin tout en un en proposant hydratation, unification du teint et protection de la peau. La marque qui a développé récemment une ligne capillaire, m’a également proposé de tester le sérum revitalisant Boost Hair pour booster ma repousse. Verdict dans quelques semaines!!

En conclusion, je dirais que l’édition 2015 restera un très bon cru. Et que dire, du nombre d’afros assumés et magnifiés, croisés tout au long de la journée!! C’est cela aussi l’effet NHA: on suit année après année les évolutions capillaires des unes et des autres tout en découvrant de nouvelles têtes, de nouveaux looks… Un vrai régal pour les yeux a (re-)voir ici et sur la page FB du blog. Vivement 2016!

En savoir plus sur la NHA en cliquant ici. Découvrir Bellebene et l’agence de marketing ethnique AK-A.

Source (photos) : © nha.fr, © nappyisbeautiful.be – Montage photos : © nappyisbeautiful.be/ Tous droits réservés.


2 Responses to NHA 2015: juste ce qu’il me fallait!

  1. Bonjour et merci beaucoup pour ce retour qui profite d’autant plus à celles et ceux qui n’ont pas pu assister à l’évènement.

    Belle synthèse, des angles d’attaque en lien avec votre votre propre perception, votre vécu et vos participations précédentes : authenticité, humanité, recul.

    On prend (davantage) conscience que les femmes belges sont tout autant concernées par les mêmes thématiques. Ca invite à l’ouverture d’esprit (et donne envie de voyager, d’aller à la rencontre du public belge).

    Enfin je découvre par la même occasion votre blog, ce qui va contribuer à élargir mon horizon et m’aider à me mettre dans la peau d’une femmes belge.

    Merci pour la qualité de ce partage.
    Nell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *